Accueil >  Faune et flore >  Galerie des Bivalves >  Pecten maximus
Pecten maximus

Pecten maximus

Coquille Saint-Jacques

   Pecten maximus est un mollusque bivalve pouvant atteindre 15 cm de diamètre. De couleur marbrée variant du beige au brun, la coquille saint-Jacques possède une coquille unéquivalve: la valve supérieure est aplatie et la valve inférieure est bombée. Sur chaque valve rayonnent 15 à 17 côtes arrondies. Les oreilles, au sommet, sont de taille égale. Lorsque les valves sont entre-ouvertes, elles laissent apercevoir le manteau et elles sont bordées de nombreux tentacules sensitifs courts ainsi que de nombreux organes photosensibles ressemblant à des yeux. Pecten maximus possède un système sensitif olfactif très développé qui lui permet de détecter un de ses prédateurs, l'étoile de mer Marthasterias glacialis. Elle va alors s'enfuir par bonds en claquant ses valves ce qui lui permet de se propulser en chassant l'eau contenue dans ses tissus. Ses autres prédateurs, à qui elle peut difficilement échapper, sont les poulpes et les hommes. Sa surexploitation en fait une espèce menacée, déjà disparue d'un certain nombre de ses lieux d'habitat. Elle vit sur les fonds sableux et meubles où elle peut s'enfouir, entre 1 m et 250 m de profondeur.
On la rencontre en Atlantique depuis la Norvège jusqu'aux Iles Canaries, en Mer du Nord et en Manche.

Classification

 (source: European Register of Marine Species)

  • Mollusca [Embranchement]    Pour en savoir plus: Présentation des Mollusques
  • Conchifera [Sous-embranchement]
  • Bivalvia [Classe]    Pour en savoir plus: Présentation des Bivalves
  • Pteriomorphia [Sous-classe]
  • Pectinoidae [Super-famille]
  • Pectinidae [Famille]
  • Pectininae [Sous-famille]
  • Pectinini [Tribu]
  • Pecten maximus (Linnaeus, 1758)

Glossaire de la page


Manteau : Partie charnue entourant l'animal et recouvrant les organes vitaux.
Unéquivalve Valves de formes différentes.
(pour consulter d'autres termes : accéder au glossaire)

Auteurs


Photographie du haut :
© Wilfried Bay-Nouailhat. Publiée avec son aimable autorisation : 
Pecten maximus, Iles Glénan, Bretagne Sud, Ouest de la France. Profondeur 20 mètres.
Texte :  Anne Bay-Nouailhat © 2005-2014.
Sites internet et ouvrages de référence : Consulter la bibliographie

Comment citer cette page dans vos publications


Bay-Nouailhat A., juin 2005, Description de Pecten maximus, [En ligne] http://www.mer-littoral.org/14/pecten-maximus.php, consultée le 18 avril 2014.
Voir aussi : A propos de la rédaction du site Mer et littoral .