Accueil >  L'actualité de la mer >  Archives
Hans Thewissen

Le jour où les baleines ont dit adieu à leurs pattes.

Caroline Lepage

   Cela n'a échappé à personne : les mammifères marins n'ont pas de nageoires postérieures. Pourtant, cela n'a pas toujours été le cas. Explication sur ce véritable tour de passe-passe de l'évolution.

   Difficile à imaginer mais l'ancêtre des cétacés ressemblait beaucoup à une sorte de loup. Le Pakicetus -c'est son nom- était donc un animal de la terre ferme qui marchait sur 4 pattes et vivait il y a un peu plus de 50 millions d'années. Sa relation avec le milieu aquatique existait déjà puisqu'il se nourrissait de poissons. Du Pakicetus en point de départ, il a fallut attendre 15 millions d'années pour qu'apparaissent les premiers cétacés dépourvus de membres postérieurs.

   Hans Thewissen, professeur d'anatomie à la faculté de Médecine des Universités du nord-est de l'Ohio, est le découvreur de l'Ambulocetus (1998) sorte de loup aux pattes plus adaptées à la nage que le Pakicetus qu'il suit de près dans la lignée de l'évolution des cétacés... Alors, de l'expérience dans l'expertise des fossiles de mammifères marins, ce chercheur en a ! Lui et son équipe se sont lancés dans un travail de comparaison de fossiles et d'étude du développement embryonnaire des dauphins tachetés, espèce contemporaine.

   Ils ont publié leurs résultats en mai dans la revue PNAS. Ainsi, les baleines ont mis 15 millions d'années à perdre leurs pattes postérieures, transition durant laquelle celles-ci ont progressivement diminué en taille en raison de l'accumulation de mutations génétiques. Puis, l'inactivation soudaine d'un gène essentiel au développement des membres au stade embryonnaire chez les mammifères -le gène responsable de la production de la protéine Sonic hedgehog- via l'inactivation du gène Hand 2 est venue chambouler l'anatomie des baleines.

   Résultat observé en direct sur les embryons de dauphins : des pattes primitives apparaissent en effet mais se rétractent aussitôt en l'absence de l'indispensable facteur Sonic hedgehog. "Les études réalisées sur la nage chez les mammifères montrent qu'un corps lisse est nécessaire pour avancer de manière efficace, car les organes saillants, tels que des membres postérieurs rudimentaires, représentent un frein et ralentissent le nageur" explique Hans Thewissen. Deux pattes en moins pour aller plus vite... la nature a encore fait du bon travail !

Caroline Lepage

Crédits photo :  Carole Hardwood.
Hans Thewissen.

Archives

11-10-2005 Le requin blanc, routard des mers.
24-11-2005 Les récifs coralliens des Philippines en très mauvais état !
01-02-2006 Des requins baleines qui rapetissent ?
10-04-2006 On ne fait pas d’omelette sans casser des oeufs... de limules !
05-05-2006 Hécatombe à Zanzibar.
14-06-2006 Toutes les baleines aux abris !!!
12-07-2006 Le jour où les baleines ont dit adieu à leurs pattes.
29-07-2006 Le poisson Napoléon victime de son succès.
07-09-2006 Le salut des baleines dans leurs pellicules ?
12-01-2007 Le plus petit cétacé du monde sur le point de disparaître.
19-01-2007 La fonte des glaces attire-t-elle les orques en Arctique ?
05-02-2007 Un coup de fil mémorable.
10-02-2007 De l’air marin, et plus encore !
20-02-2007 Les chasseurs de baleines plus motivés que jamais.
18-04-2007 Dernier hommage à Loïc.
20-04-2007 Le climat de demain vu par le GIEC.
12-06-2007 Le retour de Némo.
16-06-2007 Un bébé requin sans père !
11-08-2007 Quand tout s’agite autour de l’iceberg...
06-10-2007 Coraux de l’Indo-Pacifique : alerte rouge!
31-10-2007 405 ans, record absolu
18-11-2007 Un requin en Irak
30-01-2008 Crème solaire : encore un ennemi pour le corail !
20-05-2008 Les globicéphales, des athlètes de haut niveau
30-01-2009 Chat, anchois et patatra !
27-05-2009 Pourquoi les hippocampes nagent-ils à la verticale ?
06-12-2009 Chez nous aussi !
01-05-2010 Pourquoi faut-il arrêter de gonfler le poisson porc-épic ?
01-02-2011 Pourquoi les poissons des abysses sont-ils aussi laids ?
25-09-2011 Une luth pour la vie