Accueil >  L'actualité de la mer >  Archives
crédits Caroline Lepage

De l'air marin, et plus encore !

Caroline Lepage

   Mmmh, détendez-vous et respirez à pleins poumons : vous êtes au bord de la mer. Sentez-vous cette odeur si particulière de l'air marin ? Ah, si l'on pouvait la mettre en bouteille pour en avoir chez soi ! Justement, des chercheurs y travaillent. Mieux, leur étude soulève une découverte remarquable...

   Le plus fort, c'est qu'ils ont trouvé la solution. On sait déjà que cette senteur vivifiante est l'œuvre d'un gaz connu sous le nom de sulfure de diméthyle (DMS). Produit en grande quantité à travers tous les océans par des bactéries marines - et même par les coraux - qui vivent à proximité du plancton et des algues, on le retrouve dans l'atmosphère. Là, il y joue un rôle essentiel. Ce composé sulfuré volatil agit en quelque sorte comme régulateur du climat.

   De quelle manière ? Une fois oxydées, les molécules de DMS se transforment en noyaux de condensation et participent à la formation des nuages (et de la pluie qui va avec bien sûr). Ces derniers étant de véritables barrières naturelles, ils empêchent la pénétration d'une partie des rayons du soleil. Bref, un joker supplémentaire dont on ne saurait se passer pour limiter le réchauffement de la planète ! Restait à découvrir le mode de fabrication du DMS par ces microorganismes...

   Andrew Johnston et ses collaborateurs de l'Université d'East Anglia en Angleterre ont mené l'enquête qu'ils détaillent dans la revue Science. Ils l'ont entamée dans les marais de Stiffkey sur la côte de Norfolk. Suivant la piste du DMSP (diméthylsulfoniopropionate) produit par des algues et nécessaire à la vie des bactéries, ils ont pu en isoler plusieurs qui libéraient effectivement du DMS.

   De fil en aiguille, les chercheurs sont parvenus à extraire chez l'une d'elles le gène responsable de la synthèse du DMS, gène baptisé dddD. Une réussite totale donc qui leur a permis, grâce à un simple transfert génétique sur la célèbre bactérie intestinale Escherichia Coli, de reproduire le gaz en laboratoire ! Et quand on se souvient de son importance sur le climat, aussitôt on réalise l'étendue de cette découverte et les possibilités qui en découlent pour l'avenir. Pourquoi pas ?

Caroline Lepage

Photographie: © Caroline Lepage.

Archives

11-10-2005 Le requin blanc, routard des mers.
24-11-2005 Les récifs coralliens des Philippines en très mauvais état !
01-02-2006 Des requins baleines qui rapetissent ?
10-04-2006 On ne fait pas d’omelette sans casser des oeufs... de limules !
05-05-2006 Hécatombe à Zanzibar.
14-06-2006 Toutes les baleines aux abris !!!
12-07-2006 Le jour où les baleines ont dit adieu à leurs pattes.
29-07-2006 Le poisson Napoléon victime de son succès.
07-09-2006 Le salut des baleines dans leurs pellicules ?
12-01-2007 Le plus petit cétacé du monde sur le point de disparaître.
19-01-2007 La fonte des glaces attire-t-elle les orques en Arctique ?
05-02-2007 Un coup de fil mémorable.
10-02-2007 De l’air marin, et plus encore !
20-02-2007 Les chasseurs de baleines plus motivés que jamais.
18-04-2007 Dernier hommage à Loïc.
20-04-2007 Le climat de demain vu par le GIEC.
12-06-2007 Le retour de Némo.
16-06-2007 Un bébé requin sans père !
11-08-2007 Quand tout s’agite autour de l’iceberg...
06-10-2007 Coraux de l’Indo-Pacifique : alerte rouge!
31-10-2007 405 ans, record absolu
18-11-2007 Un requin en Irak
30-01-2008 Crème solaire : encore un ennemi pour le corail !
20-05-2008 Les globicéphales, des athlètes de haut niveau
30-01-2009 Chat, anchois et patatra !
27-05-2009 Pourquoi les hippocampes nagent-ils à la verticale ?
06-12-2009 Chez nous aussi !
01-05-2010 Pourquoi faut-il arrêter de gonfler le poisson porc-épic ?
01-02-2011 Pourquoi les poissons des abysses sont-ils aussi laids ?
25-09-2011 Une luth pour la vie