Accueil >  Faune et flore >  Les Thaliacés 1 >  ...2 >  ...3 >  ...4  

Les Thaliacés

Les salpes

Les Salpes sont des Thaliacés pélagiques filtreurs alternant des formes solitaires et des formes coloniales. Les individus solitaires mesurent entre 0,5 et 8 cm de long et les formes coloniales peuvent atteindre jusqu'à 40 m. Les salpes se rencontrent dans les mers chaudes et tempérées. Les populations de salpes peuvent connaître des périodes de forte prolifération en fonction des blooms de phytoplancton dont elles se nourrissent. Leur corps est plus ou moins tubulaire et translucide. Les siphons buccal et cloacal se trouvent aux extrémités de l'animal. Il possède une série de muscles circulaires discontinus autour du corps qui en se contractant lui permettent de se déplacer. Les colonies se déplacent

Salpe séparé de sa colonie      Salpe séparé de sa colonie

elles-aussi grâce à la contraction simultanée des muscles des différents individus. Les salpes ont un cycle de reproduction qui alterne une phase asexuée et une phase sexuée durant laquelle, elles sont hermaphrodites.

Anatomie d'une Salpe

Les Salpes ont la forme d'un tube avec une tunique translucide ou transparente. A l'avant, la bouche, ou siphon buccal, s'ouvre pour laisser pénétrer l'eau. Cette bouche peut se fermer grâce à une série de muscles buccaux. A l'arrière, le siphon cloacal laisse ressortir l'eau. Il est lui aussi entouré de muscles contractiles. L'eau entre dans le pharynx où le plancton est capturé par le mucus des parois et acheminé via l'endostyle à l'estomac, passe par une paire de fentes branchiales à bords ciliés puis dans la cavité cloacale d'où elle ressort. Les excréments issus de la digestion sont expulsés par l'anus débouchant dans la cavité cloacale et évacués en même temps que l'eau. Une zone opaque et ronde constituée par le système digestif et les gonades s'appelle le nucleus.

Anatomie d'une Salpe solitaire

Le coeur ou cavité péricardiaque fait circuler les cellules sanguines dans les sinus sanguins, sortes de petites cavités, répartis dans les tissus. Les cellules sanguines transportent l'oxygène qui est récupéré au niveau des fentes branchiales là où se font les échanges gazeux. Un ganglion nerveux avec un système rudimentaire de nerfs permet la contraction des muscles.
A l'arrière de l'endostyle se développe chez les Salpes solitaires un stolon qui va bourgeonner de nouveaux individus et former une colonie.

Reproduction des Salpes

Le cycle de reproduction des salpes alterne des formes sexuées et des formes asexuées. Les Salpes solitaires sont des individus asexués (a) issus d'individus sexués. On les appelle des oozoïdes. Les salpes solitaires asexuées développent sur leur face ventrale un stolon (b). Ce stolon va bourgeonner simultanément plusieurs individus sexués (parfois plusieurs centaines), appelés blastozoïdes (c). Chaque individu possède ses propres organes mais reste lié aux autres. On peut obtenir ainsi des chaînes de 50 à 250 individus atteignant plusieurs mètres de long. Les blastozoïdes vont se reproduire de façon sexuée en émettant (en général) un seul oeuf qui est fécondé dans la cavité cloacale. Cet oeuf se développe et est expulsé de la cavité une fois son développement terminé (d). Il grandit en une salpe solitaire asexuée (a).

Cycle de reproduction d'un Salpe

   Cycle de reproduction d'un Salpe

Chez les Salpes comme chez les Pyrosomes, il n'y a pas de stade larvaire ce qui les distinguent des autres Tuniciers. C'est par leur anatomie que les Salpes sont classées dans l'embranchement des Tuniciers.

Glossaire de la page


Oozoïde: Individu issu d'un oeuf.
Colonie tétrazoïde: Colonie à quatre individus.
Blastozoïde: Individu issu d'un bourgeonnement.

 

Textes et dessins:  Anne et Wilfried Bay-Nouailhat © 2007-2014.
Sites internet et ouvrages de référence : Consulter la bibliographie

Photographie:  Thetys vagina séparé de sa colonie © Pascale Sentenac.


page 1 > Embranchement des Tuniciers .
page 2 > Les Larvacés - Anatomie des Larvacés.
page 3 > Les Ascidiacés - Anatomie de l'ascidie solitaire.
page 4 > La larve de l'ascidie - Métamorphose de la larve en ascidie.
page 5 > Les ascidies coloniales.
page 6 > Les Thaliacés.
page 7 > Les Dolioles.
page 8 > Les Pyrosomes.
page 9 > Les Salpes.
page 10 > Classification des Tuniciers.



Ceci est une publicité animée.